Les outils numériques

Déploiement des outils numériques

L’intégration des outils numériques aux parcours des patients est une des quatre composantes du programme SIMPHONIE. Ces outils sont CDRi, ROC, et DIAPASON.

PNG - 30 ko

L’objectif poursuivi : s’approprier les outils numériques promus ou directement proposés par le programme en tirant profit de la montée en maturité des patients sur le digital

Les trois outils proposés par Simphonie sont complémentaires et de ce fait, leur mise en œuvre n’a de sens que si elle est réalisée de façon conjointe.

La mise en place conjointe de ces 3 projets permet :

- La dématérialisation et l’automatisation
- Le traitement de l’ensemble de la chaîne Accueil-Facturation-Recouvrement-Gestion de trésorerie
- Le passage pour les personnels de cette chaîne d’une logique de traitement systématique à une logique de traitement de l’exception.

 

CDRi : la consultation des droits intégrée

PNG - 46.9 ko

Intégré au logiciel de Gestion Administrative Patients (GAP), CDRi est un outil de consultation des droits du patient à l’assurance maladie obligatoire en temps réel.Il est piloté par la caisse nationale d’assurance maladie, les travaux étant menés sous l’égide du GIE SESAM-Vitale.

Il s’adresse aux Établissements Publics de Santé (EPS) ainsi qu’aux Établissements de Santé Privés d’Intérêt Collectif (ESPIC).

Ses bénéfices : un gain de temps pour les personnels responsables de l’accueil ; la fiabilisation du recueil des données sur les droits AMO des patients ; la fiabilisation de la facturation grâce à une diminution de 40% des rejets ; la simplification des démarches d’enregistrement pour le patient lors de sa venue.

Le calendrier : son déploiement a débuté en juin 2017. Par ailleurs, les éditeurs MiPih, AGFA et MAINCARE ont obtenu leur certification auprès du CNDA pour la généralisation de CDRi.

Pour les modalités d’accès : contactez votre éditeur de logiciel de facturation pour connaître l’offre CDRi.

pdf Fiche mémo - CDRi Téléchargement (287.9 ko)

Plus d’informations, consultez le site ameli.fr

 

ROC : le remboursement des organismes complémentaires

PNG - 32.3 ko

ROC est un outil de consultation des droits à l’assurance maladie complémentaire du patient en temps réel, intégré au logiciel de GAP.

Il est piloté par la direction générale de l’offre de soins (DGOS), en association avec la direction générale des finances publiques (DGFiP), l’agence française de la santé numérique (ASIP Santé), et les trois fédérations des AMC : le CTIP, la FNMF et la FFA.

Il s’adresse aux Établissements Publics de Santé, aux Établissements Privés Non Lucratifs, ainsi qu’aux Établissements de santé Privés à but Lucratif.

Ses bénéfices : la garantie d’une couverture par un organisme complémentaire pour le patient ; la connaissance en temps réel de la part prise en charge par l’AMC et la possibilité d’en informer le patient ; la facilitation de la facturation et du recouvrement de la part AMC via des échanges dématérialisés.

Le calendrier : en 2018 débuteront les expérimentations de ROC dans les Établissements de Santé ex-DG, et le projet sera également adapté pour les Établissements de Santé ex-OQN. Cette phase sera suivie du déploiement plus général de ROC, dès 2019.

pdf Guide d’implémentation à destination des éditeurs hospitaliers. Téléchargement (3.3 Mo)
pdf Fiche mémo - ROC Téléchargement (261.8 ko)

 

DIAPASON : le paiement par carte bancaire à l’hôpital

PNG - 50.1 ko

Le projet Débit Intervenant Après le Parcours de Soins (DIAPASON) offre au patient la possibilité de payer par carte bancaire à l’hôpital en toute situation.
Piloté par la direction générale de l’offre de soins (DGOS) et l’agence française de la santé numérique (ASIP Santé), DIAPASON a été conçu en collaboration avec la direction générale des finances publiques (DGFIP) et le groupement des cartes bancaires CB (GIE CB).

Il devient opérationnel grâce au marché national porté par la centrale d’achat de l’informatique hospitalière (CAIH), dont le titulaire désigné en décembre 2016 est la société Ingenico.

Il s’adresse dans un premier temps aux établissements publics de santé et aux établissements privés à but non lucratif.

Ses bénéfices : un contact administratif unique pour les patients permettant un paiement par CB dans 100% des cas ; une simplification du travail des professionnels qui pourront se consacrer davantage à l’accueil des patients ; une amélioration du taux de recouvrement de la part patient par les établissements de santé.

Le calendrier : une phase pilote de DIAPASON est prévue à partir de mars 2018, impliquant 8 éditeurs et 16 établissements pilotes. Cette étape sera suivie par la généralisation du paiement par DIAPASON, prévue dès 2018 pour les établissements publics et privés à but non lucratif.

Les modalités d’accès : chaque établissement intéressé peut dès à présent s’inscrire sur le portail de la CAIH et signer la convention d’engagement.
Une cotisation pour accéder au marché est facturée par la CAIH, permettant le financement mutualisé de la solution nationale DIAPASON. Cette cotisation s’échelonne de 1000€ à 10 000€ selon la taille de l’établissement et ne sera exigible qu’à la mise en place effective de la solution DIAPASON en 2018. Il ne s’agit pas à ce stade d’une avance de fonds, mais bien d’un simple engagement de paiement.

pdf Diapason - Vade-mecum Téléchargement (713.2 ko)
pdf Fiche mémo - DIAPASON Téléchargement (261.7 ko)

Les spécifications du standard d’échange GAP-PA/PSP dans sa version v1.2 sont validées et disponibles sur simple demande auprès de l’équipe SIMPHONIE.

Le logiciel Diapason-Standard d’échange (le « Logiciel ») est protégé par les droits de propriété intellectuelle et fait l’objet d’un dépôt auprès de l’Agence pour la Protection des Programmes sous le numéro FR.001.430030.000.S.X.2017.000.31230. La CAIH met à disposition le Logiciel en téléchargement pour une utilisation strictement limitée aux besoins de la personne ou de l’entité qui le télécharge. Toute autre utilisation et toute diffusion, reproduction, modification, correction d’erreur ou exploitation du Logiciel sans l’accord préalable de la CAIH est interdite, dans les limites prévues par l’article L.122-6-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Pour retrouver toutes les ressources du programme Simphonie, rendez-vous sur l’Extranet.