Obésité et Covid-19

Le lien est avéré entre obésité et risque de complication, à cause des pathologies annexes, mais également indépendamment de celles-ci.

Face à ce constat alarmant – et au-delà du contexte épidémique actuel – le ministère des solidarités et de la santé rappelle l’importance des gestes barrières et renforce sa feuille de route obésité par une série de mesures adaptées.

Parmi les dernières qui soient disponibles, une étude menée par les équipes du CHRU de Lille montre que plus de 47 % des patients infectés entrant en réanimation sont en situation d’obésité et que la forme sévère (à savoir un IMC supérieur à 35) augmente significativement le risque d’être placé sous respiration mécanique invasive, indépendamment de l’âge, de l’hypertension artérielle et du diabète.

Le respect du confinement et des mesures barrières est indispensable pour les personnes en situation d’obésité, notamment si leur entourage comporte un cas suspect ou avéré. Elles sont invitées à contacter leur médecin traitant en cas de signes douteux et font partie des populations prioritaires pour accéder aux tests virologiques de diagnostic en cas de suspicion.

Il est également primordial que ces personnes veillent au maintien de leur suivi médical dans le cadre de la prise en charge de leur obésité. Leur plus grande vigilance est requise, notamment celle des personnes opérées. Ainsi, le ministère rappelle que les téléconsultations et le télésuivi assurés par des médecins, infirmiers, et sages-femmes consultables à distance sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie.

Fiche de prise en charge des personnes en situation d’obésité pendant l’épidémie de Covid-19

pdf Fiche de prise en charge des personnes en situation d’obésité pendant (...) Téléchargement (606.9 ko)

 

 

 

En outre, le 0 800 130 000, numéro vert dédié au Covid-19, apporte 24h/24 et 7j/7 des réponses ainsi qu’un appui en cas de détresse psycho-sociale provoquée par le caractère parfois anxiogène du confinement, un sentiment d’insécurité, des difficultés relationnelles… Les associations de patients, comme par exemple le CNAO ou la ligue contre l’obésité, sont elles aussi pleinement mobilisées aux côtés des personnes.