Qualité de l’air intérieur

Nous passons la plus grande partie de notre temps dans un espace clos, c’est pourquoi il faut être attentif à la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments. Outre les polluants apportés par l’extérieur, de nombreuses substances peuvent être émises à l’intérieur des locaux, notamment par les matériaux de construction, d’ameublement et de décoration, les colles, les appareils à combustion, les animaux et les diverses activités humaines (tabagisme, activités de cuisine, d’entretien et de bricolage, bureautique, etc.). Ces polluants peuvent avoir des effets sanitaires divers tels que : asthme, allergies respiratoires, irritation du nez et des voies respiratoires, et certaines substances peuvent avoir un effet cancérigène.

Actualités

JPEG - 167.5 ko


- La 4ème édition de la Journée nationale de la Qualité de l’Air se tiendra le 19 septembre 2018 partout en France. Cette journée a pour objectif de sensibiliser les citoyens à l’importance de respirer un air de bonne qualité. Pour cela, collectivités, entreprises, associations, écoles, citoyens sont invités à organiser et à participer à des évènements qui pourront montrer les bonnes pratiques pour lutter contre la pollution de l’air : conférences, portes ouvertes, expositions, expérimentations, jeux, etc.
→ Pour inscrire votre projet ou connaître les évènements organisés près de chez vous : rendez-vous sur la plateforme dédiée

JPEG - 38.2 ko

- Les 4èmes assises nationales de la qualité de l’air se dérouleront les 9 et 10 octobre 2018 au Beffroi de Montrouge, sur le thème « Tous acteurs, la démonstration par l’exemple ». Pour cette édition, les actions innovantes et collaboratives seront à l’honneur avec la mise en œuvre d’un forum des initiatives, d’un forum des rencontres et de 2 ateliers d’intelligence collective pour améliorer la qualité de l’air extérieur et intérieur. Le programme et le formulaire d’inscription sont disponibles sur le site des assises de l’air

- Publications de l’avis de l’Anses sur les moisissures dans le bâti (août 2016) et l’avis de l’Anses sur l’appui à la mise en place d’un étiquetage pour les produits d’ameublement (septembre 2015)

- Une surveillance est désormais obligatoire dans certains établissements recevant du public (lieux d’accueil collectif de la petite enfance, écoles maternelles et élémentaires). Les modalités de réalisation de cette surveillance ont été précisés par les décrets n°2015-1000 du 17 août 2015 et n°2015-1926 du 30 septembre 2015.

→ Pour en savoir plus, consulter l’article Surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public.

Il est possible d’agir pour améliorer la qualité de l’air intérieur, notamment en choisissant des matériaux émettant moins de substances polluantes, en améliorant les conditions d’aération des locaux et en ayant des comportements adaptés dans son logement (entretien des appareils à combustion, tabagisme, usages de produits d’entretien…).

L’usager est informé de l’émission des produits de construction et de décoration du fait de l’étiquetage mis en place.

L’ensemble de ces actions ont notamment été impulsées par la mise en œuvre du 2ème Plan national santé environnement (PNSE2) et sont poursuivies dans le PNSE 3 (2015-2019), le plan d’actions sur la qualité de l’air intérieur y étant intégré.

→ Pour en savoir plus, consulter l’article « Comment agir pour améliorer la qualité de l’air intérieur »

Documents de référence

pdf Plan d’action Qualité de l’air intérieur (octobre 2013) Téléchargement (160.8 ko)

Direction générale de la Santé
Sous-direction Prévention des risques liés à l’environnement et à l’alimentation
Bureau Environnement intérieur, milieux de travail et accidents de la vie courante